Management de transition : missions et responsabilités

Management de transition

Proposant son aide aux entreprises, le manager de transition accompagne ses clients pendant une période compliquée de leur vie professionnelle. Il peut intervenir pour une mission ponctuelle ou temporaire. Le professionnel assiste la société en temps de crise. Dans le cadre d’une restructuration, il assure des fonctions de direction.

Le manager de transition, un pompier du management

Souvent sollicité en période de crise, le management de transition est anciennement nommé interim management. Il permet de compenser les pertes en cas de fermeture d’usine ou de transition industrielle. Les champs d’intervention de l’executive manager sont désormais plus élargis. Hormis ses missions de dirigeant de transition, le professionnel peut agir en tant que leader ou guide. Il propose ses services en vue d’aider les sociétés à affronter des événements d’urgence. Surnommé pompier du management, le spécialiste intègre généralement un cabinet de management de transition. Ses missions répondent à un problème sur une courte durée de la vie de l’enseigne. Le manager de transition ne dispose que de peu de temps pour comprendre le fonctionnement de l’organisme et assister l’équipe stratégique dans la fonction de direction.

Avec la complexité des situations, le professionnel doit faire preuve d’expertise. Très souvent de profil senior, il possède une meilleure faculté d’adaptation. La réactivité et l’agilité sont des critères indispensables pour assurer la mission de management de transition. La plupart des spécialistes du domaine disposent d’acquis après avoir occupé des postes managériaux opérationnels et stratégiques. Le management de transition englobe des actions avec d’importants enjeux humains et financiers. Afin d’assurer ses missions, le spécialiste doit avoir les qualifications nécessaires. Outre la capacité de prise de décisions, le métier revêt des hautes responsabilités. Celles-ci garantissent la survie de l’enseigne.

Les domaines d’intervention du management de transition

Au-delà de ses prestations en période de crise, le directeur des opérations chargé des missions de management de transition peut assurer différentes tâches. Le profil du professionnel lui permet de faire face à différents événements. Le manager de transition peut, par exemple, remplacer temporairement un manager absent. Dans le but de favoriser le développement de la firme, il peut assurer le redressement de la structure. Le spécialiste est souvent sollicité dans le cadre d’une structuration de service, d’une croissance de nouveaux marchés, d’une mise en place de logiciel de gestion d’entreprise ou d’une amélioration de performance. Il définit des plans d’actions dans chacune de ses démarches. Cette stratégie permet de suivre l’état des échéances à venir. À posteriori, le manager de transition établit une feuille de route pour aider l’organisme à faire le cap après le départ du spécialiste.

Remplacer un haut responsable en situation d’urgence est l’une des principales missions du professionnel du management de transition. À l’image d’un vrai pompier, les fonctions du spécialiste répondent à des besoins urgents en cas de maladie, d’accident ou de départ imprévu. Engager un manager de transition lors de ces contextes est une sage décision. Grâce à son savoir, le professionnel peut partager ses compétences à l’équipe managériale. Ses qualifications sont avérées et reconnues. Avec son expertise et son statut, le manager de transition est opérationnel dans l’immédiat.

La gestion de situation stratégique

Apte à agir rapidement en cas d’événement stratégique crucial, le dirigeant de transition Il est amené à optimiser le process au sein de l’organisme. Cet accompagnement permettra à l’enseigne d’assurer la gestion de ses projets stratégiques comme les fusions, les achats, les préparations de cession et les restructurations de service. Considérée comme un précieux soutien pour l’entreprise, l’expertise de l’interim manager aide le dirigeant à s’adapter à la fonction managériale et à administrer un projet de grande envergure.

La rémunération du manager de transition varie en fonction de plusieurs facteurs, notamment du mode de recrutement. S’il est recruté en CDD, le spécialiste entretient un contrat de salariat classique avec l’enseigne. Dans le cadre d’une mission intérimaire, il est engagé en tant que salarié par le cabinet de management de transition. En tant que consultant indépendant, l’entreprise facture le service selon le temps dépensé. Le manager de transition peut aussi travailler sous un contrat de portage salarial. Dans ce cas, la société de portage facture les honoraires auprès du client. Pour le coût, l’externalisation des compétences est souvent évaluée par jour. Cela peut varier en fonction de l’expertise nécessaire et de la complexité de la mission, quel que soit le statut du professionnel (directeur commercial, manager d’équipe, directeur de transformation digitale, etc.).

L’évolution du poste de manager de transition

Selon son parcours, le manager de transition peut revenir à son poste de salarié ou occuper une fonction de direction à l’issu de ses missions. Il peut également intégrer l‘équipe de la direction générale d’une enseigne. Notez que le rôle du spécialiste concerne le fonctionnement global de la firme. Le manager de transition assure des missions pour la résolution d’un problème délimité et ponctuel. La durée de ses prestations est moyennement estimée entre 6 et 9 mois. Très délicates, les interventions du manager de transition peuvent atteindre plusieurs champs d’application.